Page mise à jour Friday 14 December 2007 à 02:05:18+0100  

31/07/2009
Petit nouveau dans la famille

22/07/2009
Éclipse du siècle

04/07/2009
C'est arrivé près de chez nous...

21/06/2009
Pause mariage

Lien vers les billets plus anciens...

Une meilleure expérience est reservée aux «amigos» (sans «s»):



Billet du dimanche 09 décembre 2007

Weekend à Daishan

我们星期六星期日到岱山去了.

Nous sommes allés à DaiShan ce weekend.

J'en profite pour détailler la carte, elle fait 350 km de large sur 250 km de haut, soit Paris-Saint-Dié à vol d'oiseau entre l'extrêmité gauche et l'extrêmité droite (La France à vol d'oiseau indique: 346.06 km).

Voir le biniou dans Google Maps

J'ai déjà eu l'occasion de visiter (2 fois) HangZhou, qui se trouve à 1 heure de ShangHai en train rapide. Comme le dit le proverbe: dans le Ciel il y a le paradis, sur Terre, il y a HangZhou et SuZhou (le proverbe est un peu surfait).

Et les parents de Ying habitaient à NingBo (la ville la plus au sud), avant de retourner sur DaiShan. Pour aller à DaiShan 岱山, il faut prendre le bus sur le plus long pont du monde (26 km sur la mer, 32 au total), pour arriver au îles YangShan 洋山 qui abritent ce qui est en train de devenir le plus gros port du monde (en eaux profondes).

Pour la petite histoire, le pont a été réalisé très rapidement grâce à une astuce bien chinoise: les employés dormaient sur le pont en construction.

source: http://www.portshanghai.com.cn/en/

source: http://www.shsict.com

Remarque: Notez la taille des deux hommes, à gauche du camion à container, à gauche du bateau! (Ça donne une nouvelle perspective à la photographie aérienne, et au gigantisme de l'ensemble).

Ensuite, une heure de bateau-rapide-qui-fait-vomir nous relie à DaiShan.


Minute culturelle: (source: Chine-Informations + Wikipédia) Plus d'informations ici: Chine-Informations YangShan

Le pont de Donghai 东海大桥 (littéralement "Grand pont de la mer orientale") en Chine est, en 2005, le plus long pont du monde. Il relie sur 32,5 km — dont 26 km en continu au-dessus de la mer — la ville de Shanghai aux îles Yangshan, sur lesquelles est en train d'être construit le port de Yangshan, le plus grand port en eaux profondes du monde. Il a été inauguré le 1er décembre 2005. 东海 (Donghai en chinois, donghae en coréen) signifie "mer orientale", 洋山 (Yangshan) signifie "montagne de l'océan".

Caractéristiques

Après avoir dépassé le port de Rotterdam en 2003, celui de Hongkong en 2004 et celui de Singapour en 2005, Shanghai est désormais, grâce au dynamisme de la Chine, le port le plus important du monde mais complètement engorgé avec une croissance annuelle de son trafic de 30 %.

En 2000/2001, il fut décidé de construire un nouveau port en eaux profondes sur les îles Yangshan au large de Shanghai. Ce nouveau port devant être relié au quartier de Guoyuan par un pont gigantesque ondulant en pleine mer sur pas moins de 32,5 kilomètres avant d'atteindre son objectif, afin de suivre les hauts fonds capables de soutenir les fondations.

Alors que les premières estimations avaient prévu un délai normal de sept à huit ans pour cette réalisation, les travaux de fondation eurent lieu du 26 juin 2002 au 16 septembre 2003, la structure elle-même fut achevée le 26 mai 2005, soit moins de trois ans après le début des travaux, établissant un record de rapidité dans la construction, malgré vents, marées et ouragans sévissant dans la région. Les travaux de finition — asphalte, équipements de signalisation et de sécurité — furent eux-mêmes terminés fin novembre 2005.

Ce miracle à la chinoise a été rendu possible, grâce à une organisation parfaite et surtout grâce au nombre et à la gestion particulière de la main d'œuvre employée. 6 000 ouvriers, ingénieurs et techniciens en provenance des provinces de Jiangsu, d'Anhui et du Henan ont été employés sur ce chantier gigantesque. Ils travaillaient et vivaient sur le pont et dans ses entrailles, à l'intérieur même des immenses poutrelles métalliques — 59 m de long, 6 m de large, 3,5 m de haut — à 20 mètres au-dessus du niveau des flots, déménageant au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Chacun avait droit à une surface de 3,5 m2.

Le salaire moyen était de 1 000 yuans (environ 110 euros), soit le double du salaire moyen dans le secteur de la construction en Chine. Isolés, vivant dans une humidité permanente de 100 %, ils n'avaient aucun loisir pour dépenser leur salaire. Leur journée de travail durait 12 heures. Selon un des responsables de la construction : "Si nous avions dû emmener quotidiennement à terre l'ensemble du personnel, nous aurions subi une perte de temps considérable pour le projet. C'était incompatible avec les délais souhaités par les autorités de la ville."


Flux RSS!